miércoles, 26 de noviembre de 2014

1000 mètres sous terre à la Maison Grenoullie


LE PROGRAMME DU JEUDI 4 DÉCEMBRE 19 HEURES A LA MAISON GRENOUILLE 
BUENOS AIRES DEPUIS LE CIEL
Projet Mutant (2010) Fernando Lendoiro
Il s’agit d’un projet collectif composé de trois parties, « No clasifico », « Apolo Ateos Tierra » et « Mujer/es musa ».
Le matériel brut filmé depuis une coupole de la ville de Buenos Aires et un thème musical composé pour ce projet ont été remis à un réalisateur. Ce dernier a fait son interprétation visuelle du matériel. La visualisation de ce projet change selon les besoins et les possibilités : il peut-être vu comme des courts-métrages indépendants, un triptyque ou d’un seul trait. De là sa nature mutante.
MONSIEUR JEAN (2004) Nicolas Bianco-Levrin
Professeur de mathématiques aigri, Monsieur JEAN rentre chez lui, seul au milieu de ses livres et de sa collection d’insectes qu’il consigne dans des bocaux de formol. Monsieur JEAN ne supporte pas le bruit : celui de sa télévision, celui de ses voisins, pas même celui d’une mouche qui l’empêche de dormir, le gêne, l’agace et le rend fou.
CALLÓ DESNUDA (2007) Laura Alderete et Maria Soledad Belen
Un corps avec des secrets, fatigué de répétition, renfermé sur lui-même. Lo que insiste, laissant des moments d’air, de lumière et de vide autour.
R (2011) Nicolas Bianco-Levrin & Julie Rembauville
Dans une ville où tout est construit autour de la lettre R, on ne parle et on ne pense que R. A l’école, un enfant apprend difficilement à écrire. De ses gribouillis maladroits naissent des signes étranges.
ALLONS-NOUS EN! (2010) Martin Tronquant
Nuit. Lola décide de se suicider. Elle rencontre Richard sur le Pont-Neuf, la même idée en tête. Une grande balade de nuit. Paris. Au matin, Lola saute par la fenêtre et tombe sur Richard, curieusement.

jueves, 9 de febrero de 2012

EL FAMATINA NO SE TOCA !!!


Depuis le premier cas, à Esquel, de résistance contre l'installation de Meridian Gold, les projets miniers sont de plus en plus rejetés par les populations de l'Argentine. Malgré les persécutions, les menaces et les procès, les assemblées "autoconvoquées" continuent à bloquer les routes et à manifester contre les grandes entreprises minières qui, favorisées par la législation en vigueur mise en place dans les années 90, ont atteint aujourd'hui un nombre de 141 projets de mines de métal exploitées à ciel ouvert sur 12 provinces. Ces entreprises profitent d'avantages comme la stabilité fiscale sur 30 ans, l'exonération des paiements des droits à l'importation, des réductions d'impôts et d'autres privilèges tout aussi scandaleux. Les minéraux qui restent aujourd'hui se trouvent à l'état de particules disséminées dans les roches montagneuses, il est par conséquent impossible de les extraire avec les méthodes traditionnelles. Pour s'approprier les minéraux et les concentrer, après les avoir détectés par satellite, la compagnie doit faire sauter la montagne complète, la transformer tout d'abord en roches puis les broyer, pour ensuite leur appliquer des substances chimiques qui séparent les métaux du reste de la roche et les capturent. Elles utilisent pour cela du cyanure, du mercure, de l'acide sulfurique et d'autres substances toxiques, bio-accumulatives et persistantes, ayant un impact important sur la santé des personnes et sur l'environnement, et consomment d'énormes quantités d'eau. Pendant ce temps, au niveau du gouvernement, la règle est le silence et la disqualification mal intentionnée.